En attendant la rentrée…

En attendant la rentrée…

Nos bénévoles sont mobilisés au quotidien pour préparer la rentrée de la première promotion qui aura lieu début juillet à Montpellier, grâce au soutien de son maire, Michaël Delafosse, que nous remercions de son engagement à nos côtés !


Notre équipe comprend aujourd’hui 30 bénévoles qui sont mobilisés pour contacter les candidats ayant manifesté leur intérêt pour l’École, lever les financements et organiser le programme de formation.


Ainsi une réunion a eu lieu début avril entre l’équipe municipale et les bénévoles de l’association pour discuter de l’organisation de la rentrée à Montpellier. Nous pouvons d’ores-et-déjà vous annoncer, que sous réserves que les conditions sanitaires le permettent, nos élèves se retrouveront le premier week-end du mois de juillet et qu’ils seront accueillis par Michaël Delafosse.


En parallèle, nos bénévoles sont mobilisés pour contacter les plus de 300 candidats ayant manifesté leur intérêt pour l’École. Les élèves de la première promotion seront sélectionnés par un jury présidé par Laurence Rossignol, sénatrice de l’Oise. Notre jury est paritaire et représentatif de la société française. Il se compose de Dominique Mintrosse, directrice-adjointe de la Mission Jeunes du Tarn Sud, Jean-Michel Portassau, gérant du camping Au songe du vallier dans l’Ariège et Thierry Rolain, créateur d’entreprises d’insertion aujourd’hui retraité. Nous vous proposons de découvrir ci-dessous leurs témoignages :

Dans mon parcours professionnel au service de l’insertion professionnelle des jeunes des quartiers sensibles, j’ai toujours eu pour moteur mon engagement pour l’égalité, la mixité et la solidarité. Ces valeurs m’apparaissent contribuer à redonner son sens étymologique à la démocratie et permettre de conquérir un peu plus de libertés, collectives et individuelles. Je mesure que mon action est et restera une goutte d’eau au regard d’ambitions si grandes. Je dois dire que contribution à l’École de l’Engagement est une de mes tentatives pour combler cet écart, un tout petit peu. J’ai toujours préféré les contacts avec les jeunes et les acteurs de terrain aux fonctions managériales que j’exerce actuellement en ma qualité de directrice-adjointe de la Mission Jeunes du Tarn Sud.

Dominique Mintrosse

Non titulaire du baccalauréat mais gérant d’un petit camping rural après avoir été essoré par 35 ans dans le milieu bancaire, mon parcours est le concours de deux moteurs qu’épousent les candidats à l’École de l’Engagement :
– la rébellion : impérative face à un système qui broie tout sens de l’initiative, de l’entraide ;
– la volonté de prendre des décisions fortes : celles qui impliquent des virages à 90° dans nos vies et qui nous engagent dans des aventures exaltantes.

Jean Michel Portassau

Retraité, je vis aujourd’hui dans les Pyrénées, J’ai toujours été un humaniste engagé. Ma principale fierté est la création d’une entreprise d’insertion et d’une association intermédiaire qui aujourd’hui emploient 35 personnes. L’humanisme est un réalisme qui conduit à procurer un travail intéressant, voire passionnant qui soit également producteur de richesses. L’Engagement est un défi permanent qui concerne moins les méthodes et les structures que les hommes et les femmes en qui il faut avoir confiance. Voilà pourquoi l’École de l’Engagement est une initiative d’avenir profondément humaniste en laquelle je crois.

Thierry Rolain

En outre, le cercle des soutiens de l’École s’agrandit ! Parmi nos parrains nous comptons Laurence Rossignol, Michaël Delafosse, Axelle Lemaire, Eric Piolle ainsi qu’Arnaud Montebourg que nous remercions sincèrement.


Notre équipe de bénévoles est également en train d’organiser le programme de formations des élèves. Nous aurons la chance de compter parmi nos professeurs, le sociologue, Emmanuel Todd, le philosophe et historien, Marcel Gauchet, la politologue Chloë Morin, ainsi qu’Arnaud Montebourg, Laurence Rossignol, Axelle Lemaire et Michaël Delafosse.

Commentaires : 2

  1. Hanriot dit :

    Votre mouvement me redonne de l’espoir et l’envie de m’engager est à nouveau.
    Il y a tellement à faire, à reconstruire, a redonner de l’humain partout dans le travail, la vie sociale, la famille …
    Cette belle aventure je souhaite y participer en sachant que le travail sera énorme.
    Acceptée ou non pour cette école, je souhaite continuer mon chemin avec vous. Merci pour cet espoir.

  2. Pinatel dit :

    Bonsoir je suis prêt à relever le défi pour une société plus solidaire et plus forte
    Avec vous tous
    À bientôt j’espère

Ajoutez votre commentaire